ugg boots bailey button une plume et une musique bien de notre temps

Parc Jean Drapeau, le vendredi 1er aot 2014, 18h30: devant la scne verte du festival Osheaga, le brouhaha ambiant n’existe plus. Des milliers de personnes se taisent pour couter la voix d’Hannah Reid survoler les mlodies atmosphriques et nocturnes de London Grammar. Un vrai tour de force en plein soleil.

Le public nord amricain devait renouer avec le trio britannique ds l’automne, mais la tourne a t reporte sans pravis l’hiver 2015. Pour quelle raison? l’aube du retour de London Grammar pour un concert guichets ferms l’Olympia de Montral, vendredi, on a pos la question et plusieurs autres lies la principale intresse.

Au bout du fil depuis Toronto o le groupe anglais vient d’atterrir en provenance de Londres, Reid rpond d’emble et sans dtour la question: Comment va votre voix?

a va vraiment mieux prsentement, assure t elle. Il y a eu du surmenage. J’ai pris le temps pour que tout se replace et j’ai fait des exercices , dit elle, confirmant ainsi que le report de la tourne tait directement li sa sant.

London Grammar s’est rvl au public britannique et europen il y a deux ans avec la mise en ligne de l’extrait Hey now et la parution de l’album If you wait. La perce nord amricaine et mondiale a suivi en 2014, avec de nombreuses apparitions tlvises et un horaire de tourne surcharg.

Oui, tout a t trs vite l’an dernier. Mais honntement, a change bien peu de choses au quotidien sauf pour ce qui est des tournes. L, c’est plus ardu. Il y a une pression additionnelle que l’on mesure avec ce que je dfinirais comme tant un autre style de vie. Mais entendons nous, les tournes sont vraiment plaisantes, et a nous permet de faire des tas de connaissances.

Hannah Reid est ne Acton. Elle fait la connaissance de Dan Rothman (composition, guitares) lors de ses tudes l’Universit de Nottingham. Le duo devient rapidement un trio avec l’arrive de Dominic Dot Major, et ce, avant que le groupe s’tablisse Londres.

C’est la jeune femme qui a crit les textes des succs Wasting my young years, Help me lose my mind (en collaboration avec le duo britannique de Disclosure) et Strong. Son criture tout comme sa personnalit semble tenir en quilibre entre deux ples. Les textes sont tantt autobiographiques, tantt contemplatifs. La personnalit semble forte et fragile, tout la fois. Comment l’auteure se peroit elle? Plume autobiographique ou contemplative?

Je suis un peu des deux. Dans mes textes, j’aime bien parler de la condition humaine et de la vie en gnral. Pour ce qui est de cette perception entre force et fragilit, je le sais. La chanson Strong parle d’ailleurs de a. Je suis comme a. Cette dualit est l.

Wasting my young years pourrait avoir t crite par quelqu’un de bien plus g qu’Hannan Reid. Dans les faits, c’est plutt un constat d’chec dsillusionn bien de notre temps.

J’tais peut tre prcoce, admet elle du bout des lvres. Cela dit, Wasting my young years est de loin la chanson la plus autobiographique que j’ai crite.

l’universit,
uggs ladies boots une plume et une musique bien de notre temps
Reid a tudi l’histoire et la littrature, deux sujets qui apportent vraisemblablement de l’eau au moulin de l’auteur. Au fait, est ce le cas?

Je ne pense pas, rfute immdiatement la jeune femme. On ne devient pas un meilleur auteur parce que l’on a suivi des cours de littrature, par opposition quelqu’un qui n’a jamais tudi les lettres. Cela indique simplement ton intrt pour une forme de crativit.

Quelqu’un comme Leonard Cohen semble toujours rechercher le mot juste et la phrase idale pour exprimer une ide. D’autres plumes musicales, en revanche, tentent de choisir les mots qui vont privilgier l’motion avant toute chose. O se situe Hannah Reid?

Je suis plus du genre spontan quand j’cris. a sort d’un coup, et les mots sont le reflet de mon tat d’esprit du moment.

L’une des caractristiques de la musique de London Grammar est cette capacit d’envelopper l’auditeur dans un univers arien o paroles et musique cohabitent sans heurts, chaque entit laissant de l’espace l’autre. Un peu comme chez Portishead ou The XX, auxquels le groupe a t compar. Parfois, l’coute de chansons de London Grammar nous plonge dans un monde qui semble dfiler sous nos yeux en cinmascope.

a a toujours t la philosophie du groupe depuis le dbut, confirme la chanteuse. On veut laisser de l’espace pour respirer. Il faut que l’motion passe. Quant l’aspect cinmatographique, c’est quelque chose qui va de pair avec notre musique et on pense srieusement faire une trame sonore si l’occasion se prsente.

L o Hannah s’avoue moins bonne juge, de son propre aveu, c’est quand vient le temps de mesurer l’effet de la musique du groupe sur ses admirateurs. Osheaga, c’tait patent, sauf pour celle que l’artiste franais Dominique A dcrit comme tantune Adele qui possde de l’lgance .

Je m’en rends rarement compte, dit elle d’ailleurs ce sujet. Ce n’est pas comme lorsque l’on s’installe ensemble pour couter notre musique, pour la dcortiquer. Dan est plus instinctif que moi l dessus. Ds la premire coute, il mesure quel point une livraison a t tonnante. Moi, je suis trop proche de notre musique.

Signe des temps, Wasting my youg years a dj t reprise au sein d’missions de tlralit, et la chanson Hey now, remixe par le duo franais The Shoes, fait partie intgrante d’une publicit de parfum.

Une reprise, c’est le plus beau compliment que l’on puisse nous faire. Nous voulons tous que notre musique survive au passage du temps. Quant la publicit, c’est une plateforme de diffusion d’aujourd’hui. Il suffit de choisir celle qui te reprsente le mieux et il faut faire preuve de retenue. La publicit pour Dior (avec l’actrice Charlize Theron), ce fut un honneur et c’est une belle cration artistique.
uggs ladies boots une plume et une musique bien de notre temps